Trois étapes pour un projet peinture extérieure réussi 1

Comment préparer votre support ?

Les hivers peuvent parfois être particulièrement rigoureux et endommager vos extérieurs. D’où l’importance de bien préparer vos supports avant de leur appliquer une peinture extérieure. Afin d’obtenir des résultats sur le long terme, utilisez une solution nettoyante sans phosphate afin de récurer en profondeur les zones à repeindre. Pour les saletés restantes, n’hésitez pas à recourir à une brosse ou encore un grattoir pour déloger les débris des surfaces abîmées. Dégraissez à l’acétone, poncez les parties non ou mal adhérentes. Appliquez un enduit polyfilla si nécessaire. Si la surface de votre porte en bois présente des trous, utilisez alors un mastic pour les reboucher et poncez ensuite à l’aide d’un papier abrasif.

Trois étapes pour un projet peinture extérieure réussi 2

Avoir les bons outils

Pas facile en effet de déterminer quels pinceaux vous seront utiles pour mener à bien votre projet de peinture extérieure. Si vous utilisez de la peinture à eau, optez pour un pinceau en poils synthétiques qui ne laissera aucune trace sur vos murs. Si vous privilégiez de la peinture à base de solvant, vous pourrez utiliser des pinceaux naturels et synthétiques. Si vous êtes en présence d’un fini mat, mieux vaut alors utiliser un pinceau naturel. La taille des pinceaux a également son importance : de manière générale, sachez que plus la surface est importante à peindre, plus le pinceau doit être grand. Pour les grandes surfaces plates comme vos portes d’extérieur ou vos meubles, les pinceaux dépassant 7 cm sont parfaits. En revanche, si vous souhaitez repeindre des cadres de fenêtre ou des plinthes, des petits pinceaux de 1,25 à 7 cm s’imposent. A noter aussi qu’un rouleau conviendra mieux aux surfaces poreuses à l’image du béton ou du stuc. Un pulvérisateur pourra aussi faciliter votre tâche si la surface à peindre est particulièrement importante, comme pour une terrasse.

Trois étapes pour un projet peinture extérieure réussi 3

Avoir les bons gestes

Si vous souhaitez repeindre votre porte d’entrée, pensez bien à la bloquer en position ouverte lorsque vous peignez les boiseries. Commencez par les montants et peignez de haut en bas. Passez ensuite à l’encadrement en pensant bien au préalable à masquer les rebords extérieurs. Vous ne pourrez peindre le seuil qu’une fois les montants et l’encadrement parfaitement secs.